Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

• Simplement Louise •

• Simplement Louise •

Laught, Love and Repeat !


LECTURE / "La vie est facile, ne t'inquiète pas" - Agnés Martin-Lugand

Publié par Simplementlouise sur 29 Mai 2017, 11:07am

Catégories : #lecture, #Avis partagés

Photo prise par mon copain, lunettes salies par mes soins.

Photo prise par mon copain, lunettes salies par mes soins.

 ( Hey, vous avez vu ma page Lecture en cours ? )

Aie, décidément, je bouleverse vraiment vos petites habitudes en ce moment . Mais les critiques littéraires m'ont manqué alors je me lance aujourd'hui pour vous parler d'un livre qui a fait lui même bien parlé de lui ces derniers temps. Il s'appelle  "La vie est facile, ne t'inquiète pas", et est signé Agnés Martin-Lugand et je pense que vous avez sûrement déjà entendu ce nom d'auteur quelque part. 

En effet, Agnés Martin-Lugand a sorti, il y a peu, un roman traitant du deuil qui est devenu véritablement un best seller français en très peu de temps. Et c'est en le lisant que j'ai compris pourquoi ! L'auteur parle de ce sujet véritablement bien, et quand l'on a vécu un deuil, difficile ou non, on se sens très facilement submergé par sa façon brut d'écrire et de décrire son monde environnant. Se déroulant en bonne partie en Irlande, il m'avait aussi personnellement rappelé de très beaux souvenirs de vacances vécus en famille, et un pays si affectueux et si vert que j'y retournerai bien un jour. Mais.. quel rapport avec le livre présenté aujourd'hui, hein ? 

ET BAH C'EST LA SUITE ! 

Alors, je vous vois vous affolez car vous n'avez pas lu le premier mais, rassurez vous, ce n'est pas la peine. Ayant peu de temps devant moi, je vais écrire içi seulement les quelques trucs qui m'ont marqué dans ce deuxième tome. Promis, pas de spoil, juste un avis assez.... partagé. Et pas de résumé non plus. Cette critique va juste vous servir à me cerner. C'est déjà pas mal non ? 

 

Premièrement, le livre est petit, les écritures sont grosses, et le format poche étant très rapidement sorti, il est vraiment accessible à tous ceux à qui il fait de l'oeil.

Secondement, la couverture est assez reconnaissable. On retrouve rapidement, dans la photo, l'ambiance du café parisien et l'humeur maussade du personnage principal qui raconte son histoire. Tout le livre est raconté à la première personne du singulier (le fameux "je") et je pense que ça permet plus facilement de rentrer dans le monde de Diane, déchiré entre un deuil lourd et un amour qu'elle n'ose pas s'avouer. 

Cependant, pour continuer sur la piste de ces deux personnalités assez distinctes du personnages (non elle est pas schizophrène, si c'est ce que vous vous demandiez), j'ai trouvé dans ce livre que tout le rapport avec le deuil n'étais pas assez présent. Rapidement, on se retrouve dans la peau d'une fille qui a le coeur qui balance, et même si la notion de deuil réapparait facilement au milieu du livre, j'ai trouvé que le message qu'il passait n'étais pas assez fort et le peu de phrases qui en parlent se font rapidement happées par des "je t'aime / moi non plus" à répétition. 

Pour finir, justement, parlons de la fin. Oui, c'est interessant. Oui, c'est bien tourné, on est tous heureux. Mais pourquoi, alors que dans sa page de remerciement Agnès Martin-Lugand explique bien que il n'y aura pas de suite, l'auteur fait elle rebondir l'histoire sur une seule phrase à trois lignes de la fin ? J'avoue que, même si c'est surement une main qu'elle tend à l'éditeur "au cas ou ses autres livres ne plaisent pas", j'ai trouvé ça frustrant, même si ça casse un peu l'ambiance de conte de fées que l'on ressens dans le dernier chapitre. C'est bien trouvé, mais à la fois maladroit. Un peu comme un typique film du festival de cannes, ce livre n'a, pour moi, pas eu de fin. 

En conclusion, j'ai adoré le premier tome, et la façon dont l'auteur parle de la reconstruction d"aprés un deuil", des effets que cela fait, et des variations d'humeur mais j'ai été plutôt decue sur celui là. Pas assez de rebondissements, un style d'écriture agréable mais parfois trop descriptif, j'attend de voir si avec celui-ci , Agnés Martin-Lugand va se rattrapper. J'espère, mais j'ai des doutes. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents